Animation & Education 252

Vous êtes ici

[R]accrochage scolaire : que peut la pédagogie ?

Numéro de mai - juin 2016

 

« Le thème du décrochage scolaire est à la mode ! Mais il faut noter qu’en France, le pourcentage de jeunes qui sortent sans diplôme de notre système éducatif a fortement diminué depuis 40 ans. De plus, il reste bien inférieur aux pays du Sud de l’Europe et à certains pays du Nord. Ce n’est pas un phénomène qui explose mais au contraire qui se réduit et il ne faut pas faire dans le catastrophisme ! ». La sociologue, Marie Duru-Bellat [1], a raison, le phénomène n’est pas nouveau dans la société française et a concerné un nombre d’élèves bien plus important qu’aujourd’hui [2]. Mais force est de constater que, depuis les années 2000, encore 122000 jeunes [3] en moyenne sortent de notre système scolaire sans diplôme ou qualification et, ce, dans un contexte de chômage croissant où le diplôme a pris une importance considérable pour l’accès au marché du travail.

La question du décrochage scolaire reste donc un défi posé à notre système éducatif, d’autant plus difficile à relever que les causes en sont multiples et qu’il n’existe pas de portrait-robot du décrocheur : aucune catégorie d’élève n’est épargnée même si les risques sont plus forts pour les plus fragiles culturellement, économiquement et socialement. Cette bataille doit être menée sur plusieurs fronts, à l’extérieur comme à l’intérieur du système, en cohérence avec plusieurs partenaires (élève, école, famille, associations, collectivités locales…), dès les premières années de la scolarité et tout au long du cursus scolaire de l’élève.

Les réflexions, témoignages, actions présentés dans ce dossier prouvent que de nombreux leviers d’action peuvent être activés pour prévenir les situations d’échec, de frustration, de démotivation, de dégoût d’apprendre. L’enseignant -la pédagogie qu’il met en œuvre, la relation qu’il entretient avec les élèves, le regard qu’il porte sur eux, les espaces de parole qu’il aménage- exerce un rôle déterminant dans la persévérance scolaire des jeunes. Grâce au soutien pédagogique, à l’accompagnement, à la bienveillance, à l’installation d’un climat scolaire accueillant, sécurisant, serein, l’enseignant, en cohérence avec l’équipe éducative, a la possibilité d’influencer positivement l’engagement et la réussite scolaire des élèves.

Aider les acteurs de l’éducation à créer les conditions qui permettront aux élèves de se sentir bien à l’école, d’apprendre et de s’épanouir, telle est l’ambition  !

Marie-France Rachédi