Animation & Education 277-278

Vous êtes ici

La coopération à l'épreuve du distanciel

L’école a vécu et vit encore une période inédite. En France, la décision de fermer les établissements scolaires a été brutale. Aucune anticipation, aucun temps laissé aux équipes pour s’organiser, se coordonner avec les élèves et leurs parents, se former aux outils numériques, récupérer des équipements adaptés ! Cette brusque fermeture annoncée le jeudi 12 mars au soir, accompagnée de l’injonction d’assurer, dès le lundi 16 mars, la « continuité pédagogique », dans un climat sanitaire anxiogène, a ébranlé nombre d’enseignants, d’élèves et de parents pas ou peu préparés à un travail en distanciel.

Cette période a également mis en exergue les inégalités scolaires et sociales et nombre de dysfonctionnements de notre système.

Dans un tel contexte, l’équipe de rédaction a souhaité :

- donner la parole aux acteurs et praticiens de l’éducation, à des chercheurs, des sociologues, des pédagogues, des historiens… de France et d’ailleurs pour réfléchir autour des faiblesses mais aussi des forces de notre système d’éducation et proposer des chemins d’évolution.

- montrer qu’il est possible et bénéfique de coopérer à distance.

Les rubriques « Autour du monde » et « Penser l’Ecole avec » répondent à ce premier souhait. Le dossier, au second. A travers les différents vécus recueillis, il démontre que la coopération est essentielle en distanciel et met en évidence trois faits significatifs :

  • pour qu'un apprentissage à distance soit profitable et efficace, les élèves doivent avoir préalablement construit des aptitudes de travail en autonomie et en coopération.
  •  Ces habitudes de coopération et de travail en autonomie perdurent en distanciel si l’enseignant les entretient et les favorise.
  • Si l’on ne veut pas perdre des élèves et renforcer les inégalités, l’apprentissage à la maison ne peut se généraliser et doit rester limité dans le temps.

Ce n’est pas l’école de demain qu’il faut penser mais celle d’aujourd’hui, maintenant et tout de suite car demain il sera trop tard ! Ce numéro entend y contribuer. Bonne lecture !

Marie-France Rachédi   

 

Consultez le numéro en ligne