Animation & Education 245

Vous êtes ici

« A&E fait quelque chose de spécial pour Charlie ? »
Cette question, entendue à plusieurs reprises depuis ce 7 janvier mémorable, m’a mise en colère !
Non, rien de « spécial » car depuis sa création, cette revue défend les valeurs de la laïcité : sa philosophie, celle des Droits de l’Homme et de la liberté de conscience, sa morale centrée sur l’éthique de la responsabilité individuelle, son corpus de textes juridiques (Constitution, Lois, Décrets…), sa méthode de pensée qui induit d’accepter la relativité donc les différences. Depuis sa création, Animation & Education, revue de l’Office Central de la Coopération à l’Ecole, promeut la coopération, la solidarité, l’entraide, foule le terrain éducatif à la rencontre de celles et ceux qui, loin des feux de la rampe médiatico-politique, cherchent, tâtonnent, expérimentent, remettent en question leur approche pédagogique, leur posture d’enseignant pour laisser le moins d’enfants possibles sur le bord de la route.
Depuis sa création, A&E valorise les actions de celles et ceux qui font véritablement bouger les lignes parce que, dans leur classe, ils, elles ne se contentent pas de parler de la citoyenneté, de l’enseigner une heure par semaine, mais la font vivre au quotidien en instituant des espaces où la parole de l’enfant est sollicitée, écoutée, entendue… Quoi de neuf ? Conseil de coopérative ou d’élèves, débats philosophiques, projets coopératifs, travail en groupes, évaluation par les pairs… les possibilités ne manquent pas pour une citoyenneté en actes dans la classe et l’Ecole !
Alors non, Animation & Education ne fait rien de « spécial », elle continue à promouvoir et valoriser des pédagogies actives où l’enfant est réellement acteur de ses apprentissages, porteur de projets, reconnu comme un citoyen à part entière. Elle continue à défendre l’accès de tous les enfants à la culture, aux savoirs et l’idée que même si l’on ne peut pas arrêter les vagues, tous les élèves peuvent apprendre à surfer !
Et ce dossier, programmé de longue date, invitant les praticiens à repenser l’acte d’enseigner, remettre en question leur posture, interroger leurs pratiques pédagogiques… bref à rejeter définitivement la transmission verticale descendante des savoirs, le cours dialogué, magistral qui conduit à la préservation d’une élite, souvent plus sociale qu’intellectuelle, en est une nouvelle fois la preuve ! Si « être Charlie », c’est défendre les valeurs de la Laïcité, alors A&E est, a toujours été, et restera « Charlie » !

À télécharger