Une soirée engagée pour remettre les droits de l’enfant au cœur des préoccupations politiques

Vous êtes ici

Petits et grands, sensibilisés ou non à la cause de l’enfance, ont pris part à une manifestation unique et inédite rassemblant jeunesse, politiques et société civile. Mêlant art et engagement, cette soirée avait pour objectif de remettre des actes à des membres du gouvernement ou à leurs représentants et du Parlement pour que l’action de la France sur le territoire national et dans le monde assure le respect des droits affirmés par la CIDE. Sous la bannière commune « De la Convention Aux Actes ! », près de 35 organisations se sont fédérées tout au long de l’année pour mener un travail ambitieux de co-rédaction afin de répondre aux enjeux actuels pour le respect des droits de l’enfant. Au-delà des constats, elles ont formulé 69 propositions concrètes relatives à différentes thématiques – protection, éducation, justice, participation, gouvernance, précarité, santé et environnement.

Après un temps consacré aux enfants, qui ont pu participer à des ateliers animés par les organisations membres de la Dynamique et profiter des jeux d’époque du Théâtre du merveilleux, près de 700 personnes ont assisté à la remise des actes, entrecoupée d’intermèdes musicaux (groupe  gospel Family Oone des Apprentis d’Auteuil, United Kids, MS Roots514) ou magiques avec Magic Julius (de Clowns sans frontières).
Ces recommandations ont été remises, par des binômes d’organisations et de jeunes, aux politiques concernés en particulier – Adrien Taquet, Secrétaire d'Etat en charge de la protection de l'enfance et Elisabeth Borne, ministre de la transition écologique. Jacques Toubon, Défenseur des droits et Geneviève Avenard,  Défenseure des enfants ont pris la parole pour valoriser, encourager et soutenir  l’action de la Dynamique.

Après cette soirée riche en propositions et en engagements, les membres de la Dynamique mèneront un travail de suivi de mise en œuvre de ces recommandations. Espérons que les décideurs publics prendront des mesures à la hauteur des défis actuels pour un exercice effectif des droits de l’enfant et de la convention qui les protège !