Rencontres-lectures avec Carl Norac & Bruno Doucey

Vous êtes ici

A vos agendas !
Projet en partenariat

Rendez-vous les  4 et 5 décembre prochains à partir de 18h00, pour deux rencontres-lectures en compagnie de Carl Norac et Bruno Doucey.

L’OCCE, l’IMEC de Caen (Institut de la Mémoire de l’Édition Contemporaine), en partenariat avec le Printemps des Poètes ont le plaisir de vous convier à  2 rencontres-lectures en compagnie du poète Carl Norac, parrain d’École en Poésie 2020 et Bruno Doucey, poète et éditeur à l'occasion de la  création de la collection Poés'histoires.

Cette rencontre aura lieu à l’IMEC (l’Abbaye d’Ardenne - 14280 Saint-Germain-la-Blanche-Herbe).

Ces rencontres-lectures se poursuivront par des dédicaces. Un grand moment en perspective !

 

+ Portrait Carl Norac

Né en Belgique en 1960, Carl Norac est avant tout poète.
Ses premiers recueils, à la recherche de la candeur, sont parus à Paris, essentiellement aux Éditions de la Différence. "Voltaire se réconcilie avec Rimbaud" écrira, à leur propos, Pierre Mertens dans Le Soir. Deux nouveaux recueils de poèmes sont parus en 2003 : Le carnet bleu (Éditions La Renaissance du Livre, Tournai), textes sur les voyages de l’auteur autour du monde et Métropolitaines (Éditions L’Escampette, Bordeaux), un livre entièrement écrit dans se métro de Paris. Carl Norac est aussi écrivain pour la jeunesse, traduit à ce jour en 19 langues. Il est Poète national belge et parrain d’École en Poésie 2020.

+ Les éditions Bruno Doucey

« Une poésie vivante et généreuse, ouverte et offerte à tous, une poésie qui ouvre nos horizons et nous rend plus forts ensemble, voilà la poésie que cette maison d’édition veut promouvoir. Poète, éditeur de poètes, j’entends d’abord faire découvrir les richesses insoupçonnées des poésies du monde. Les premiers livres donnent le ton : les poètes que nous publions proviennent de tous les continents : de France bien sûr, mais aussi des États-Unis, d’Irak, du Canada, d’Haïti… Et nous préparons déjà, pour les années à venir, d’autres voyages autour du monde. À l’heure où la France fait valoir les prérogatives de son Identité nationale, nous tenons à rappeler que la langue française ne possède ni cadastre ni titre de propriété. Elle est un espace libéré des frontières où chaque être repousse les limites de l’horizon d’autrui. »

en savoir plus sur la collection