Ecole en Poésie | Invitation à la lecture Abdellatif Laâbi

Vous êtes ici

A vos agendas !

Abdellatif LAÂBI parrain d’École en Poésie 2018.

La Fédération nationale de l’OCCE, l’Association Départementale OCCE du Calvadosl’IMEC de Caen (Institut de la Mémoire de l’Édition Contemporaine), en partenariat avec le Printemps des Poètes ont le plaisir de vous convier  :
le mercredi 6 décembre 2017, à partir de 18h00
à une Rencontre-lecture en compagnie du grand poète Abdellatif LAÂBI qui nous fait l’honneur d’être parrain d’École en Poésie 2018
à l’IMEC - l’Abbaye d’Ardenne
14280 Saint-Germain-la-Blanche-Herbe

 

 

 

Abdellatif LAÂBI

Né en 1942 à Fès (Maroc). Il fonde en 1966 la revue Souffles, qui joue un rôle considérable dans le renouvellement de la culture au Maghreb. Son combat d'intellectuel et d'opposant lui vaut d'être emprisonné de 1972 à 1980. Il vit en France depuis 1985.

En plus d'une production poétique constante, il a publié des romans, des pièces de théâtre, ainsi que des ouvrages pour la jeunesse.
Par ailleurs, il a traduit en français de nombreux poètes arabes contemporains.

Abdellatif Laâbi a été nommé commandeur dans l'ordre des Arts et Lettres par Jack Lang en juin 1985.
Il a été élu en 1998 membre de l'Académie Mallarmé et en 2001 membre du conseil d'administration de la Maison des écrivains, à Paris.
Il a reçu le Prix Robert Ganzo de Poésie pour l’ensemble de son œuvre, décerné lors du Festival Etonnants voyageurs, mai 2008.
Il est le parrain de l'opération PhotoPoème dans le cadre de l'édition 2017/2018 du Printemps des Poètes.

 

Le principe d’incertitude,
aux éditions de la Différence

Au miroir incorruptible de la page
impossible de mentir
Je sais maintenant
qu'aucun calcul savant
aucune intelligence supérieure
ne pourront m'éclairer
de mon vivant
sur l'énigme de l'Univers
Devant celle-ci
même la poésie la plus aventureuse
doit honnêtement rendre les armes
Je mourrai donc
idiot

 

L’arbre à Poèmes,
aux Éditions Gallimard

L’anthologie personnelle qui paraît en Poésie/Gallimard a pour but d’arpenter le continent poétique d'Abdellatif Laâbi sur un trajet de plus de vingt ans et de se laisser traverser par sa parole rebelle autant que généreuse, parole «adressée», ouverte au partage, qui apporte une réponse sans qu’il soit besoin de discourir. «Lecture roborative, souligne Françoise Ascal dans sa préface, qui lève les doutes quant au pouvoir des mots. La suspicion contemporaine à leur égard, souvent martelée par les poètes eux-mêmes, en est désarmée. La poésie de Laâbi est incarnée, vibrante de toutes les passions humaines, elle va droit à l’essentiel, n’a peur de rien, se joue des modes esthétiques, du poétiquement correct, elle témoigne avec simplicité de ce qui est complexe, elle explore sans répit la condition humaine, entre misère et grandeur pascaliennes, et souffle sur nos capacités de résistance comme sur des braises.»

 

Poésie pour la jeunesse
J’atteste contre la barbarie,
aux éditions Rue du Monde

Le poète Abdellatif Laâbi offre ses mots d'espérance aux enfants.
Zaü y glisse ses pinceaux gorgés d'humanité.
Et pour permettre aux jeunes lecteurs de dépasser les effroyables événements de 2015, de Charlie Hebdo au Bataclan, de l'hyper casher aux autres endroits du monde visés par les terroristes, Alain Serres réunit pour eux éléments de réflexion et documents photographiques.