Des ressources pour les enseignants #6

Vous êtes ici

(Arts et littérature) - (Echanger et agir) - (Solidarité) - (Sciences

 

​​ARTS ET LITTÉRATURE

Le Fonds d’art contemporain Paris-collections, qui travaille en ateliers de création plastique avec le milieu scolaire, a transformé Une Œuvre à l’école en Une œuvre à la maison. Beaucoup de pistes pour vos élèves. Une oeuvre à l'école.

→ Le Ministère de la Culture offre en ce moment des « bijoux », qui peuvent être partagés avec vos élèves, selon leurs âges et vos intentions.
Quelques exemples :

Bruno Doucey, de la maison d’édition poétique éponyme, offre chaque soir un apéro-poésie, vaste et riche répertoire, pour grands et plus jeunes.

Nelken line, une très belle idée de danse pour vos élèves à la reprise de l’école, qui respecte la distance entre les corps, en permettant de danser ensemble.

Regardez la vidéo tournée à Paris, en juin 2019  : 

Venez découvrir la Nelken Line, une des plus célèbres «chorégraphies de lignes» de Pina Bausch extraite de la pièce Nelken (1982). Les danseurs traversent la scène les uns derrière les autres. En quelques gestes concis, cette ligne raconte le changement des saisons : été, printemps, automne, hiver.

Vous pouvez apprendre cette courte et simple chorégraphie grâce à ce tutoriel: Learn - The NELKEN-Line by Pina Bausch

Voici Nelken, la pièce chorégraphique d’origine (plutôt pour les adultes ou les grands élèves) 

Plus bref : son teaser (on pourra montrer aux élèves le court passage de Nelken line)

 

ÉCHANGER ET AGIR

Investir l’espace pour améliorer la qualité de vie à l’école, pour un climat scolaire apaisé : La distanciation sociale à l’école, entre sécurité et vivre ensemble.

Cette page de ressources se propose d’alimenter la réflexion des équipes éducatives à l’approche du retour d’une partie des élèves dans les établissements. Sans fournir de solution miracle aux questions qui se posent actuellement ni préjuger des recommandations sanitaires et logistiques qui seront en vigueur, elle invite à interroger et renouveler l’espace comme élément de la qualité de vie des élèves à l’école, favorisant un climat scolaire apaisé, et à envisager que les enfants et jeunes trouvent l’opportunité de l’investir et se l’approprier même en cette période inédite.

  •  Jouer du mobilier pour apprendre différemment et gérer les distances de sécurité.
    Dans la classe, la disposition des tables en U, en îlots, peut être interrogée, le nombre plus restreint d’élèves accueillis pouvant devenir une occasion de revoir l’organisation spatiale pour accompagner une pédagogie différente, qui ne privilégie pas que la disposition frontale. Un visuel pour repenser l'espace classe.

On peut réfléchir à installer de nouvelles routines,  du fait de la nécessité de repenser les coins regroupements.

Et pourquoi garder la même organisation fixe ? Et si on essayait la classe flexible? 

 

  • Repenser les espaces communs.
    Au niveau de l’établissement, les couloirs, la cour, sont appelés à être utilisés différemment. On n’entendra moins «en rang par deux, donnez-vous la main ».
    Dans la cour, l’espace ouvert, l’espace extérieur, est-il amené à devenir un espace d’enseignement ? Comment concilier récrés tournantes et lien social entre élèves de différentes classes ?
    L’aménagement des espaces extérieurs qui est appelé à être repensé également : POURQUOI ? COMMENT? Aménager les cours d'écoles | Coop'ICEM
    ​​​​​
  •  Ne pas se limiter aux murs de la classe : Intégrer le décloisonnement comme une modalité de travail régulière.
    Les décloisonnements, qui pourraient avoir lieu de fait, dans une organisation des classes susceptible d’être bien différente de leur forme du début d’année, invitent à se replonger dans les écrits de Philippe Perrenoud :   Du décloisonnement des classes au travail en équipe pédagogique 
  •  Intégrer la question du corps dans l’espace.
    Comment brider son corps, et renoncer à la liberté de mouvement? Il est déjà difficile de se priver d’embrassades entre amis, du réconfort lors des chagrins pour les tout-petits.
    Garder ses distances peut impacter à première vue les jeux de ronde, jeux sportifs, d’équipe  et coopératifs. Mais il est un grand nombre d’activités physiques et de jeux en salle ou à l’extérieur qui ne requièrent pas de contact et permettent les apprentissages entre élèves comme les jeux d’imitation (jeu de miroir, mime Marceau…), d’équilibre (statues, statues musicales,  1,2,3 soleil,…), d’orientation (course, chasse au trésor), d’expression, (la marche des animaux…), de motricité (parcours d’agilité dans des cerceaux au sol, ou entre des plots),  de déplacement en équipe : le jeu des skis peut être adapté et permet de travailler les distances métriques.

 

  • Intégrer la question de l’absence corporelle de certains élèves.
    C’est peut-être une occasion de retisser du lien avec une vidéo qui sera envoyée aux élèves qui ne sont pas physiquement présents ou sur un temps de classe virtuelle avec eux. Une place est donnée à leurs productions, à leurs retours, par les moyens de communication pouvant être mis en œuvre. En cette situation exceptionnelle de crise sanitaire à l’échelle internationale, de nombreux enseignants doivent animer des classes virtuelles au pied levé.

    Dans sa volonté d’être utile au réseau de coopération extérieure de la France et au monde éducatif en général, l’équipe pédagogique du CAVILAM – Alliance Française a créé un kit d’animation de la classe virtuelle qui a pour objectif d’apporter des éclairages sur les pratiques et les outils. Des exemples concrets d’activités et de séquences de cours sont également proposés. Kit d'animation de la classe virtuelle
     

  • Faire de la question de l’espace un nouvel  enjeu culturel et de société : faire naître l’espace coopératif d’exposition artistique.
    Les objectifs dans un premier temps sont de faire la transition espace privé et espace collectif, de rassurer  et créer un espace non anxiogène, qui ne soit ni une menace ni déshumanisé. Il vise également à donner une possibilité d’expression à tous les enfants et à mettre en valeur les nouvelles habitudes d’autonomie en cours d’acquisition : ranger, décorer, organiser, créer …

    Dans un second temps  l’objectif est de favoriser l’investissement, l’appropriation de l’espace par les élèves afin d’améliorer la qualité de vie et le climat scolaire.

    Favoriser l’émergence d’un espace artistique semi-ouvert dans lequel les élèves seraient en responsabilité, et acteurs comme auteurs et organisateurs des expositions, permet de les investir dans la vie et le cadre de leur établissement, contribue au respect et à l’embellissement des lieux, à l’estime de soi et au respect de l’expression de la variété des sensibilités.

    En permettant l’engagement des élèves dans les lieux, leur éducation citoyenne se forge également et s’inscrit dans un projet plus large que le projet individuel, s’ouvrant à la dimension du groupe, de la classe, de l’établissement, du territoire.

    C’est aussi un moyen d’ouverture à l’environnement de l’école, à ceux qui le composent et l’enrichissent de leur savoir-faire artistique, et d’ouvrir l’école aux partenaires éducatifs, dont les familles, sur des temps spécifiques. Les expositions peuvent souvent être délocalisées, ou directement implantées dans des tiers-lieux, afin de favoriser des actions de solidarité.

    En devenant responsables d’un espace d’expression, les élèves apprennent la valeur et la nécessité d’une charte commune régissant cette expression, et l’égale dignité des modes d’expression et des différents arts visuels. 

Un espace d’exposition coopératif, permet de : 

  1. Favoriser la création d’un espace autogéré d’expression artistique, permettant de lutter contre le confinement culturel en période de crise sanitaire.
  2. Lutter contre les inégalités d’accès aux arts visuels et la méconnaissance des métiers d’art dans les territoires périphériques.
  3. Responsabiliser les élèves dans la gestion, programmation, organisation logistique, alimentation d’un espace d’exposition artistique sous forme d’espace dédié (salle) ou de galerie ouverte (espaces collectifs).
  4. Mettre en lien la programmation artistique et le travail sur l’écrit et les médias,  afin de valoriser et communiquer sur la vie de l’établissement et de l’ouvrir sur son environnement, notamment par la création d’une galerie virtuelle. 
  5. Organiser des temps d’accueil, de convivialité, de visites guidée. 
  6. Mettre en relation les élèves avec les professionnels de la culture visuelle : gérants de salles d’exposition privées et publiques, musées, mécènes, services municipaux, artistes, artisans d’art…
  7. Encourager les différentes formes d’expression visuelle et l’expression verbale. 
  • Engager en équipe une réflexion sur la question de l’espace scolaire.
    Quel impact l'espace scolaire a-t-il sur l'épanouissement des élèves ? Le n° 64 de la Revue internationale d’éducation de Sèvres intitulé « Les espaces scolaires », cité par Canopé, donne la parole à dix experts internationaux (architectes, chercheurs, sociologues...) sur l'influence de l'architecture des bâtiments sur l'épanouissement des élèves dans leur scolarité et sur leur qualité d'apprentissage.

 

SOLIDARITÉ-ESS

Le réseau des Chambres Régionales de l’Economie Sociale et Solidaire (CRESS) et L’ESPER vous invitent : le mercredi 6 mai de 14h à 16h pour un Webinaire à l’attention des équipes éducatives qui souhaiteraient mettre en place des actions de sensibilisation à l’Économie Sociale et Solidaire dans leur établissement.
Participez au Webinaire « Mettre en place des actions de sensibilisation à l’ESS » le 6 mai 2020
 

SCIENCES

Retrouvez sur le site de la Cité des Sciences des expériences réalisables par les enfants chez eux : 1 jour 1 activité - Enfants, familles - Bibliothèque - Lieux ressources - Au programme.