Des ressources pour les enseignants #3

Vous êtes ici

(Arts et littérature) - (Echanger et agir) - (Solidarité) - (Environnement et climat ) - (Poursuivre la réfléxion

 

ARTS ET LITTÉRATURE

LIRE

L’OCCE de Loire-Atlantique réunit ici, à destination des enfants, des Minutes poétiques, des poèmes d’aujourd’hui, des jeux d’écriture poétiques. Vous pouvez y puiser de beaux trésors pour vos élèves.

 

ÉCOUTER

Une conférence La Poésie, pourquoi, comment de Jean-Pierre Siméon, invité de l’OCCE de l’Ariège, en 7 épisodes.

A l’occasion de l’exposition Léopold Chauveau au Musée d’Orsay, Claude Ponti a créé un album "Voyage au Pays des Monstres" (édition École des loisirs)Le Musée d’Orsay est fermé, cependant, des histoires écrites par Ponti, lues par de grand·e·s comédiennes et comédiens sont disponibles ici, fabuleux !

 

VOIR

Chez les partenaires de l’OCCE :

 

JOUER

Voici une série de pages pour créer des fiches, des carnets et autres supports à compléter. 

Parfois c’est plus simple d’avoir un questionnaire ou une fiche pour observer et/ou se laisser porter par son imagination ! 

Jeux conçus suite à l’appel de la Délégation Académique aux Arts et à la Culture de la Région Bourgogne-Franche-Comté, en partenariat avec l’Union Régionale des CAUEs, pour accompagner les adultes et les enfants dans ce temps particulier de confinement, commencé au mois de mars 2020. 

→ Jeu URCAUE | Fiche jeu
→ Jeu URCAUE | Complément

 

SE PRÉPARER POUR LE RETOUR EN CLASSE

L’opération PhotoPoème#7, de l’OCCE & Printemps des Poètes, est prolongée jusqu’à la réouverture des écoles.
Vous pouvez encore vous inscrire https://www.photo-poeme.fr/ (et même si votre classes est déjà inscrite).

Lorsque vous vous retrouverez en classe, sans doute les enfants et vous aurez envie de “refaire du commun”, d'être ensemble, collectivement, créatifs.

Ce sera le bon moment pour savourer ensemble un poème et réaliser coopérativement une photographie.

 

ÉCHANGER ET AGIR

La douche de gratitude et ses variantes .

Qu’est ce que la gratitude : C’est une reconnaissance pour un service, pour un bienfait reçu. C’est également un sentiment affectueux envers un bienfaiteur.

La "douche de gratitude" ou "boîte à soleils" pour les plus petits ,  consiste à prendre l’habitude de diriger son attention vers les évènements positifs de la vie, ou vers les qualités des personnes que l’on croise et qui nous entourent.

Chacun va développer davantage d’émotions positives en se concentrant sur nos chances, nos opportunités. Appliquer la gratitude attitude permet également d’évoluer vers plus de contentement, et moins de désirs. Bref, d’être heureux de ce qu’on a.

Objectifs : Prendre l’habitude de focaliser son attention sur les aspects positifs de ce qui nous entoure, plutôt que sur ses aspects négatifs. Elle n’a pas forcément besoin d’être tournée vers une personne, mais peut plus largement viser notre vie, et toutes les chances que celle-ci nous offre.

→ Jeu Douche de gratitude | Fiche jeu

Jeu “Kalia”, le jeu qui fait du bien

Il s’agit d’un jeu pour les enfants autour des qualités, histoire de trouver des ressources pour contribuer à notre bonheur dans ce temps de crise, inventé par l’OCCE (AD10 et Pôle Pédagogie Formation).  D’où l’idée de s’appuyer sur les principes de la résilience (expliqués en introduction du jeu). Nous vous conseillons d’utiliser ce jeu pour préparer le retour en classe. 

  • Matériel : un papier (ou un cahier) et un crayon chacun.
  • Public : jeu pour tous. Ce jeu se joue à plusieurs, mais si tu es seul tu peux quand même y jouer, en ne faisant que l’étape 1, l’étape 3 et l’étape 5. Tu peux aussi y jouer avec des copains et copines « à distance » (par téléphone, par mail, par snapchat, etc…).
  • Durée du jeu : libre.
  • But du jeu : développer et valoriser ses qualités, l’estime de soi et des autres, la capacité à exprimer ses émotions, communiquer autrement, coopérer.

Les gagnants sont ceux qui ont parlé, souri, qui ont regardé, écouté, qui ont été surpris, émus…  Ils gagnent à estimer leurs qualités, à les développer, à les échanger avec les autres pour vivre mieux ensemble.

Le savais-tu ? Kalia, en grec, signifie, « bien », « bon ». Alors faites-vous du bien ! A jouer sans modération, surtout dans les moments difficiles, pour en sortir plus fort et plus heureux !

Contextualisation
L’objectif du jeu Kalia est d’inviter vos élèves, les enfants et jeunes de votre entourage à identifier deux qualités qui leur sont propres, puis de chercher comment les développer. Ensuite, de repérer en quoi ces qualités vont les aider à vivre au mieux cette période difficile, comment ils vont pouvoir en sortir plus forts et plus heureux.

Il serait aisé d’y revenir de temps à autre, pour échanger, recueillir les ressentis, les émotions… Et ainsi développer l’estime de soi et des autres, l’expression des émotions, la reconnaissance de ses qualités et de celles des autres, la coopération.

En effet, ce sont des facteurs de résilience. Mais qu’est-ce que la résilience ? 

La résilience est la capacité d'un individu à surmonter les moments douloureux de l'existence et à se développer, en dépit de l'adversité. 

→ Jeu Kalia | Notice explicative
→ Jeu Kalia | Règles du jeu

 

SOLIDARITÉ

 

ENVIRONNEMENT ET CLIMAT

  • Répondre à l’urgence de relever les défis du changement climatique suppose de rendre accessible et compréhensible les connaissances climatiques générales nécessaires à la pleine participation des citoyens d’aujourd’hui et de demain aux décisions permettant un modèle économique, sociale et écologique moins impactant sur le climat. Retrouvez l’analyse de l’enjeu d’une éducation à l’urgence climatique dans le dossier de veille de l’IFE n°133 de mars 2020. 
  • Le dernier numéro des Cahiers Pédagogiques traite plus largement de l’urgence écologique en essayent de répondre à cette question : “Comment permettre à nos élèves de prendre conscience des enjeux de cette indispensable transition écologique : apport de connaissances, actions locales, formation à l’éco-citoyenneté…”
  • Urgence écologique : un défi pour l'école Dossier coordonné par PEGGY COLCANAP ET JEAN-MICHEL ZAKHARTCHOUK - -n° 560 mars-avril 2020

POURSUIVRE LA RÉFLEXION